Des backdoors Huawei en Italie ?

Votre article après cette publicité

Depuis 2011, il y aurait des backdoors sur le réseau Italien. C’est du moins ce qu’affirme l’opérateur Vodafone.

On savait le constructeur Huawei visé par de nombreuses critiques après que les Etats-Unis les ont accusés de servir d’espion au gouvernement Chinois. Comme si cela ne suffisait pas, Bloomberg affirme que l’opérateur Vodafone avait trouvé des backdoors dans les équipements de télécoms de Huawei et ce depuis 2011… Bien que entre 2011 et 2012, sous ordre de Vodafone, Huawei affirme avoir comblé ces failles, des test ultérieurs auraient prouvé que les vulnérabilités étaient toujours là.

[et_bloom_inline optin_id=”optin_2″]

Le problèmes de ces backdoors était qu’elle permettaient à l’équipementier d’intercepter tout ce qui traitait par ses installations. Cependant, pour Huawei et Vodafone, il est hors de question de parler de backdoors. En effet ils décrivent ces vulnérabilités comme fréquentes mais rebouchées. Le géant du mobile rajoute même:

[quotes quotes_style=”bpull” quotes_pos=”center”]Il s’agissait de problèmes techniques et ces derniers ont alors été identifiés et corrigés. La définition d’une backdoor renvoit à une vulnérabilité délibérément intégrée afin d’être exploité. Il ne s’agissait pas de cela. Il s’agissait de problèmes techniques que nous avons corrigés. Huawei[/quotes]

On vous laissera vous faire votre propre avis sur la question. N’hésitez pas à en débattre dans les commentaires, ça nous intéresse d’avoir votre avis sur ce sujet si primordiale en pleine transition vers le 5G où Huawei est en avance sur ses concurrents.

Source image : 9to5google.com

Votre article après cette publicité
Share

Laisser un commentaire